11 FAQ sur la manière d’utiliser la synthèse vocale pour attirer et retenir les étudiants et les accompagner vers la réussite.

Avec le développement de la technologie dans l’éducation, le paysage de l’enseignement a rapidement évolué. Les apprenants disposent de plus en plus de méthodes pour assimiler le contenu de leurs cours, et les attentes des étudiants et des enseignants sur la façon dont les contenus sont transmis sont plus élevées que jamais.

La disponibilité de différents outils technologiques uniformisant les règles du jeu et permettant aux étudiants d’apprendre de différentes façons, les organismes, les concepteurs de cours et les éducateurs doivent avoir conscience des différentes formes de contenus disponibles.

L’audio constitue un segment important et en pleine expansion de cette révolution technologique de l’enseignement, et les établissements bien avisés savent comment exploiter ce puissant medium.

Chez ReadSpeaker, nous sommes spécialisés dans la technologie vocale et savons pourquoi et comment intégrer l’audio dans les cours. Notre objectif est d’aider les établissements d’enseignement à comprendre et à utiliser l’audio dans leur offre éducative. Pour atteindre ce but, nous avons dressé une liste de questions que nous posent les établissements sur l’utilisation de la synthèse vocale et des contenus incluant l’audio dans le cadre de l’enseignement.

1. Le domaine de la technologie éducative regorge d’acronymes. Qu’est-ce que la TTS ?

À ne pas confondre avec la transcription de parole en texte, la synthèse vocale ou TTS convertit le texte en langage audible. Les systèmes de synthèse vocale offrent des voix générées par ordinateur qui « lisent » le texte à l’utilisateur.

2. La synthèse vocale ne consiste-t-elle pas uniquement à fournir des fichiers audio ?

La plupart des outils de synthèse vocale fournissent également une « présentation bimodale » qui permet aux étudiants de lire en suivant le texte mis en surbrillance tout en écoutant le contenu. La synthèse vocale peut également être intégrée de nombreuses autres façons pour que l’étudiant puisse écouter ce qu’il saisit ou ce qu’il recherche sur Internet, et utilisée dans de nombreux autres outils incluant l’audio.

3. En quoi consiste exactement une présentation bimodale ?

Le terme de présentation bimodale fait tout simplement référence à des informations présentées simultanément aux formats audio et visuel : lire un texte, l’écouter et suivre en même temps les mots (et/ou les phrases) mis en surbrillance. La présentation bimodale de contenus est harmonisée avec la conception universelle de l’apprentissage (Universal design for Learning – « UDL »).

4. Qu’est-ce que la conception universelle de l’apprentissage ?

La conception universelle de l’apprentissage (CUA) est une méthode qui permet de donner à tous les apprenants une égalité de chances face à l’apprentissage, et prépare l’environnement d’apprentissage avec des matériaux et des outils flexibles pour mieux répondre aux besoins de chaque étudiant.

5. La synthèse vocale n’est-elle pas uniquement destinée aux malvoyants et aux personnes ayant des difficultés d’apprentissage ?

Jusqu’à récemment, la synthèse vocale était surtout utilisée pour aider les personnes ayant des difficultés d’apprentissage à surmonter l’obstacle du déchiffrage pour se concentrer sur la signification de leur lecture. Elle constitue également un outil très utile pour les personnes déficientes visuelles.

Toutefois, les étudiants s’étant habitués à utiliser différentes méthodes d’assimilation de contenus en fonction des circonstances et de leurs besoins, la synthèse vocale et le support audio sont de plus en plus souvent utilisés par toutes sortes d’apprenants : ceux qui apprennent une langue seconde, ceux qui doivent assimiler de grandes quantités de contenus, les adultes qui doivent exécuter des tâches multiples et de nombreux autres scénarios car chaque étudiant a ses propres expériences.

6. Comment l’écoute peut-elle aider les étudiants ?

La synthèse vocale et les présentations bimodales sont deux facettes de la conception universelle de l’apprentissage (CUA) et fournissent plusieurs solutions flexibles pour répondre aux besoins d’une population variée d’apprenants, donnant à chaque étudiant une égalité de chances face à l’apprentissage et à la réussite. Si la présentation bimodale est utilisée depuis plusieurs années pour répondre aux besoins en termes d’accessibilité, les professionnels de l’apprentissage reconnaissent aujourd’hui les avantages qu’elle offre à tous les étudiants. De nombreuses recherches ont été effectuées et démontrent l’efficacité de l’apprentissage bimodal pour la réussite des étudiants. Les résultats de ces recherches indiquent que la présentation bimodale des contenus présente des avantages prouvés :

  • Amélioration de la compréhension en lecture
  • Amélioration de la reconnaissance des mots
  • Amélioration du rappel d’informations
  • Décodage plus facile
  • Attitude plus positive face à la lecture
  • Augmentation du temps de lecture
  • Augmentation de la capacité de concentration et de la mémorisation des informations pendant la lecture
  • Accent mis sur la compréhension et non sur le déchiffrage de mots
  • Amélioration de l’endurance de lecture
  • Reconnaissance et possibilité de corriger les erreurs dans les travaux d’écriture d’un étudiant
  • Aide les étudiants présentant un handicap à rester au niveau de leurs pairs dans toutes les matières
  • Améliore l’estime de soi, la motivation et la confiance en soi

7. Ces technologies s’appuient-elles sur une base scientifique ?

De nombreuses recherches ont été effectuées sur l’utilisation de la synthèse vocale dans un environnement pédagogique et sur les résultats obtenus. Une récente étude menée à l’Université de Barcelone indique clairement que la synthèse vocale est un outil efficace pour l’enseignement supérieur. Le Dr Trish Trifilo, de la Wayland Baptist University explique les processus neurologiques impliqués, ce qu’est la conception universelle de l’apprentissage et comment elle peut aider tous les étudiants à réussir.

8. Écouter le texte, n’est-ce pas « tricher » ?

Lorsque l’on parle de technologie pédagogique et d’outils d’aide à l’alphabétisation, la question revient souvent : utiliser la synthèse vocale, est-ce vraiment lire ? Comment les étudiants peuvent-ils apprendre à lire si un ordinateur leur lit le texte ? Et que se passe-t-il lorsqu’on le leur retire ? Le problème n’est pas uniquement la lecture mais le temps et l’énergie nécessaires pour lire, et si le lecteur est capable d’assimiler les informations. Comme le dit le Dr Parr, spécialiste de la synthèse vocale dans l’enseignement, « Mon avis est que notre rôle n’est pas de retirer quelque chose, surtout s’il s’agit de renforcer l’implication et l’auto-efficacité des élèves… si vous introduisez la synthèse vocale, vous serez surpris de voir jusqu’où vos étudiants peuvent aller… »

Découvrez les articles du Dr Parr sur la synthèse vocale.

9. Il existe de nombreuses solutions gratuites. Pourquoi ne pas les utiliser tout simplement ?

S’il est prouvé que la synthèse vocale peut aider les étudiants de tous types, il convient d’émettre quelques réserves. L’une d’entre elles est la qualité de la voix. Des études récentes ont prouvé que les progrès continus de la technologie vocale, associés à des voix de synthèse modernes au timbre réaliste peuvent réellement générer de meilleurs résultats d’apprentissage par rapport aux voix humaines ou aux anciens moteurs de synthèse vocale.

Mais un service de qualité supérieure ne doit pas nécessairement être onéreux. La synthèse vocale est en fait une technologie étonnamment abordable à fournir, au niveau du campus ou de chaque étudiant.

10. Ça doit être difficile de l’intégrer dans le contenu. Comment conserver tous les contenus vocalisés ?

La technologie de la synthèse vocale, telle que la suite ReadSpeaker d’outils d’apprentissage incluant l’audio, est incroyablement simple à mettre en œuvre, facile à utiliser et économique. Finie l’époque où il fallait choisir entre des voix de robots ou des acteurs de doublage et des studios d’enregistrement. Avec une voix produite en ligne de façon dynamique, le contenu du cours est instantanément vocalisé, dès qu’il est téléchargé. De plus, les progrès de la technologie de pointe qu’est la synthèse vocale permettent de proposer des voix de qualité supérieure au timbre réaliste.

La mise en œuvre s’effectue le plus souvent par plug-ins ou lignes de code nécessitant très peu de temps pour l’installation et la maintenance. La plupart des principaux systèmes de gestion de l’apprentissage ont des intégrations spécifiques nécessitant une simple activation.

Cela permet aux établissements d’enseignement de fournir facilement des présentations bimodales à tous les apprenants. Avec des cours intégrant la synthèse vocale, les leçons, tests, interrogations, évaluations, exercices de lecture et autres contenus texte peuvent être lus à haute voix pendant que les étudiants suivent le texte mis en surbrillance ce qui stimule leur concentration et les aide à assimiler le contenu de différentes façons.

11. Ne s’agit-il pas d’un gadget technologique avec un effet « feu de paille » ?

La synthèse vocale est intégrée dans les contenus dans le monde entier, et pas uniquement dans la sphère de l’éducation. Des sites Web du secteur publique au monde de l’entreprise, les responsables avisés comprennent et exploitent le pouvoir de la parole. Des établissements d’enseignement innovants tels que Taylor & Francis, Derby University, Oxford University Press, Erasmus University, Learnosity, Cengage, MindTap, Ebsco et bien d’autres établissements et éditeurs de ressources pédagogiques dans le monde utilisent la technologie de synthèse vocale ReadSpeaker et proposent des méthodes innovantes pour assimiler les contenus afin d’attirer plus d’étudiants, de les retenir et de les aider à aller jusqu’au bout de leur formation.

Rejoignez leurs rangs. Demandez-nous une démonstration gratuite personnalisée et découvrez comme il est simple d’intégrer l’audio dans votre établissement.

Avons-nous répondu à toutes vos questions ? Sinon, n’hésitez pas à nous contacter : +44 (0)7483 236 115 ou france@readspeaker.com.

En savoir plus