Cet article sur la solidarité numérique est le quatrième d’une série qui a pour objectif d’aider à la prise de décision dans l’optimisation des services rendus en ligne aux citoyens par l’usage de la vocalisation des contenus, une solution innovante, efficace, fiable, et flexible.  

Un système peu couteux adapté aux budgets restreints des collectivités

Les budgets des mairies sont sous pression depuis plusieurs années. Les dotations d’Etat aux collectivités locales diminuent et la poursuite de cette tendance est loin d’être exclue. En illustration, une enquête récente de l’Association des petites villes de France (APVF) indique que les mairies prévoient une baisse des investissements située en moyenne entre 5% et 30%. La hausse des impôts n’étant généralement pas privilégiée, c’est donc la réduction des dépenses qui est programmée. Sur les budgets de développement de la présence internet, les avantages de l’usage du logiciel en tant que service, ou Software as a Service (SaaS), s’imposent. Le SaaS est un modèle d’exploitation où les applications sont installées sur des serveurs distants. Ce principe n’est pas nouveau, il s’applique depuis longtemps pour de nombreuses applications, comme la gestion de relation client (CRM), la visioconférence, la gestion des ressources humaines, la messagerie, et les logiciels collaboratifs, ainsi que le stockage, la sauvegarde, et l’archivage électronique. Il permet aux mairies d’externaliser intégralement un aspect de leurs systèmes d’information et de l’assimiler à un coût de fonctionnement sur abonnement plutôt qu’à un investissement, ce qui permet un meilleur contrôle des charges techniques et une mutualisation des coûts (licence, maintenance, infrastructure, dépenses d’électricité).

schéma SaaS

Schéma du mode SaaS.

Les décideurs informatiques voient depuis plusieurs années augmenter la part de leur budget destinée à des projets d’externalisation. Ils obtiennent en effet des retours sur investissement supérieurs. Ils y trouvent également des gains de flexibilité car les nouvelles ressources ne sont ajoutées qu’en fonction des besoins, et donc immédiatement adaptées aux évolutions technologiques, ne nécessitant pas d’effectuer de mises à jour, la dernière version étant directement disponible. Cela représente pour les services concernés un gain de temps de développement qui leur permet de se recentrer sur d’autres taches. En termes d’usage, ce mode de fonctionnement s’est imposé naturellement. Il s’est répandu dans tous les milieux professionnels, en raison de la propagation de nouveaux modes de travail : émergence des nouvelles générations habituées à la consultation à distance, mobilité et nomadisme accrus, développement du télétravail impliquant un accès à distance, et dispersion géographique des collaborateurs sur des sites multiples. Les solutions de vocalisation ReadSpeaker fonctionnent en mode SaaS depuis 1999 avec un taux garanti de disponibilité de 99,7%.  

Pour une vocalisation citoyenne

La vocalisation d’un site internet est clairement indiquée pour l’usager par la présence d’un bouton cliquable standard ou adapté à une charte graphique spécifique. Elle ne concerne pas que les pages web, mais aussi les éventuels documents PDF et Word disponibles comme les journaux municipaux ou les compte-rendus des conseils municipaux, les formulaires en ligne, les flux RSS, et les livres numériques. A chaque actualisation, la mise à jour vocalisée des contenus est répercutée immédiatement puisque le système fonctionne sur un serveur distant, une fonctionnalité particulièrement efficace par exemple pour la diffusion des alertes. Son offre de lecture bimodale avec une surbrillance synchronisée du texte lu, une solution qui améliore la compréhension et la mémorisation souvent utilisée en e-Learning, ajoute un plus certain dans le confort d’utilisation. En résumé concernant ses bénéfices, la vocalisation n’exige donc aucun téléchargement,est accessible à partir de tout appareil mobile ou ordinateur connecté, fonctionne avec tous les navigateurs, et reste toujours actualisée. Olivier Bailly, DSI de la Mairie de Nîmes, constate : « Il est très important pour nous d’intégrer les outils d’accessibilité les meilleurs possibles, en termes de services et de rapport qualité – prix. Les modalités d’implémentation, faciles à mettre en oeuvre avec ReadSpeaker, l’ergonomie du bouton d’écoute et la solution adaptée à tous types de contenus, nous a confortés dans notre choix, avec une mention spéciale pour la compétence de la hotline, particulièrement performante. » Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Plus de 30% de seniors utilisent internet et le vieillissement de la population française s’accélère, 15 à 20% de la population mondiale a un handicap d’apprentissage des langues, 9% de la population française est touchée par l’illettrisme, près de deux millions de français sont considérés comme malvoyants, 5% des écoliers français sont déclarés dyslexiques, et la consultation internet sur mobiles et tablettes dans le monde a dépassé celle sur ordinateurs. Implémenter la vocalisation sur son site internet, c’est renforcer sa présence en répondant aux besoins de nombreuses personnes dont une certaine forme de déficience dans la consultation numérique, à des degrés divers, n’est généralement pas prise en compte. Télécharger livre blanc Vocaliser sa présence internet