Cet article, qui cite des pros parlant de notre solution de synthèse vocale, est le quatrième d’une série qui a pour objectif d’aider à la prise de décision dans l’optimisation des services rendus en ligne aux étudiants et élèves par l’usage de la vocalisation des contenus, une solution innovante, efficace, fiable, et flexible.  

L’apport de ReadSpeaker pour les contenus

Dans le marché de l’éducation, ReadSpeaker apporte les avantages de ses services de synthèse vocale à différents segments éducatifs. Des écoles comme Minnesota Infinity, Calgary Catholic, Georgia Virtual School, Gwinnett Online Campus, Anaheim School District, Clark County School District, The Virtual High School, SCcyber, et Southern Arkansas University Tech ont intégré les services de ReadSpeaker dans leurs programmes en ligne. Les principaux fournisseurs LMS, comme Desire2Learn et Canvas, ont constaté que l’introduction de la synthèse vocale permettait à leurs institutions partenaires de mieux répondre aux besoins de tous les apprenants, et que la facilité d’intégration apportait des avantages commerciaux.

Temps d’intégration de ReadSpeaker

Dans le secteur de l’édition, de nombreux fournisseurs de contenus éducatifs voient désormais l’introduction de la synthèse vocale comme une fonctionnalité attendue par les clients. Parmi ces éditeurs, on peut citer : Cengage Learning, EBSCO Publishing, CICERO Systems, Rosen Publishing, et Credo Reference. John Knittel, Vice-président de la technologie des Éditions Rosen Publishing, explique les raisons pour lesquelles son entreprise a choisi ReadSpeaker pour ses bases de données. Rosen est une maison d’édition fondée il y a 60 ans qui crée des produits imprimés et numériques pour les bibliothèques scolaires et publiques, y compris des bases de données en ligne dans les secteurs de la santé, des sciences de la vie, des sciences physiques, de la culture numérique et de la littératie financière. Rosen a choisi ReadSpeaker pour deux raisons: son logiciel était le meilleur et il était parfaitement compatible avec le système iOS que la plupart des élèves utilisent. Lorsque Rosen passa dans l’ère numérique il y a dix ans, Knittel déclare que le besoin de synthèse vocale était « assez évident ». “L’entreprise a choisi ReadSpeaker pour plusieurs raisons,” explique- t-il. Son logiciel était le meilleur et il était parfaitement compatible avec le système iOS utilisé sur les Phones et les iPads. Aussi parce que les bases de données de Rosen « sont extrêmement dynamiques, nous changeons constamment le contenu » ajoute-t-il. Avec ReadSpeaker, la vocalisation des nouveaux articles ou des articles mis à jour dès qu’ils sont créés ne pose aucun problème. Par ailleurs, face à des vocabulaires spécialisés et spécifiques, « Rosen est pointilleuse sur les prononciations », ajoute Knittel. ReadSpeaker y accorde une attention particulière et les voix des lecteurs sont « excellentes ». “ReadSpeaker apporte un avantage majeur que les tablettes avec la synthèse vocale intégrée n’ont pas », explique Tim Lovelace, Directeur chez ReadSpeaker du eLearning et de l’édition aux États-Unis. Si un mot est mal prononcé sur une tablette, il n’existe aucun moyen pour l’éducateur d’y remédier. Mais ReadSpeaker peut modifier la prononciation si nécessaire. Cette fonctionnalité à elle seule pourrait être clé, car de plus en plus d’écoles commencent à faire passer leurs évaluations de tronc commun en ligne. « Les éducateurs peuvent être assurés que chaque mot est correctement annoncé. Les synthèses vocales ne sont pas toutes créées de manière égale, » ajoute Tim Lovelace. Le logiciel de ReadSpeaker élabore sa synthèse vocale après avoir analysé la phrase entière, pour obtenir l’intonation correcte et lire de manière exacte certains mots qui s’écrivent de la même manière. Facilité d’utilisation et meilleure technologie L’ajout de ce service dans le site web de votre école ou dans les supports créés par les enseignants est une opération qui s’effectue aisément. Si vous utilisez des gabarits de manière cohérente, l’ajout d’un petit morceau de code peut automatiquement activer la lecture à voix haute de tout le contenu. Par exemple, les clients Cengage Learning et EBSCO ajoutent chacun des milliers d’articles par jour, et la synthèse vocale est activée pour chaque nouvel article. ReadSpeaker fonctionne sur tous les navigateurs et tous les systèmes d’exploitation et les utilisateurs n’ont pas besoin de logiciels ou de programmes spécifiques. L’objectif est que les clients aient le minimum de mise en oeuvre à effectuer et que l’utilisateur final n’ait rien à faire du tout. Cela fonctionne car la synthèse vocale est la deuxième fonctionnalité la plus utilisée dans les bases de données de Cengage et EBSCO. La création de fiches d’index est la fonctionnalité principale. Les méthodes utilisées pour créer les voix automatisées se sont considérablement améliorées au cours de ces dernières années, permettant aux voix de paraître plus réalistes qu’auparavant. Pour reproduire pratiquement tous les sons requis, des voix humaines sont enregistrées, lisant un grand nombre de phonèmes ; le logiciel assemble ensuite tous ces phonèmes pour produire les mots nécessaires. Contrairement aux traductions qui s’effectuent mot à mot, le logiciel de ReadSpeaker élabore sa synthèse vocale après avoir analysé la phrase entière, pour obtenir l’intonation correcte et lire de manière exacte certains mots qui s’écrivent de la même manière mais qui se prononcent différemment, par exemple les termes en anglais « to read » (lire) et « having read » (avoir lu). Par ailleurs, comme le logiciel est fourni via Internet, les écoles et les élèves sont assurés de toujours disposer de la version la plus récente. Le prix du service est fixé par activation. Pour un petit éditeur, une activation peut coûter quelques centimes tandis que pour un éditeur plus important, chaque utilisateur ne représente qu’une fraction de centime. Alors que l’idée de proposer la synthèse vocale aux élèves peut sembler nouvelle chez les éducateurs, la plupart bénéficie déjà de ce service intégré dans certaines bases de données qu’ils achètent. Pour d’autres écoles, ce service est intégré dans les systèmes de gestion de l’apprentissage qu’ils utilisent, comme Desire2Learn, Moodle, ou Blackboard. « Dans quelques années, la synthèse vocale sera incontournable », déclare Bergström. [enhancing_learning lang=fr]