Lorsque l’on parle de synthèse vocale, souvent on pense en premier lieu à l’accessibilité. Mais savons nous réellement ce qu’est l’accessibilité? Je vous propose au travers d’une série d’articles de découvrir ensemble pourquoi l’accessibilité est un sujet majeur dans lequel nous devrions tous nous investir.

Qu’est ce que l’accessibilité?

Commençons par définir ce qu’est l’accessibilité. Deux définitions sont communément admises qui sous tendent des enjeux différents mais néanmoins complémentaires :

  • Caractère de quelque chose, d’un lieu qui sont accessibles : l‘accessibilité d’un bus, d’un immeuble aux handicapés.
  • Droit, possibilité qu’a quelqu’un d’avoir accès à quelque chose : l‘accessibilité à un emploi.

On distingue donc deux types d’accessibilités. L’accessibilité physique à un lieu et l’accessibilité « immatérielle » : la possibilité de pouvoir accéder à une information. Ces deux aspects du problème aussi différents qu’ils semblent être, sont en réalité les deux faces d’une même pièce. Si l’on cantonne souvent la question de l’accessibilité à celle de l’accessibilité physique des lieux publics pour les personnes à mobilité réduite, il ne faut pas oublier que le handicap physique n’est que la partie émergée de l’iceberg. En effet, l’accessibilité est une question qui se pose de la même façon pour l’intellect. La compréhension d’une information ou d’un concept intellectuel par tous est un enjeu tout aussi important.

Que dit la loi?

L’Etat s’est imposé de rendre les lieux publics accessibles aux personnes à mobilité réduite mais également toutes les informations publiques à tous quels que soient les difficultés de compréhension auxquelles font face les administrés. Ces règles sont regroupées dans une série de textes de loi en ce qui concerne l’accessibilité des bâtiments publics et établissements accueillants du public et sont énoncées dans le RGAA en ce qui concerne les sites web. Pour l’accessibilité web, rien n’impose l’usage de la synthèse vocale par les administrations. Cependant, un grand nombre d’entre elles ont fait le choix d’investir au delà des demandes réglementaires. Elles voient dans la synthèse vocale un bon complément de ces règles qui n’imposent qu’une accessibilité au clavier pour modifier le contraste et/ou la taille des polices utilisées. Nous pouvons citer parmi elles: le Ministère de la Culture, le Conseil d’Etat, des conseils départementaux et régionaux ainsi que des centaines de mairies. Par ailleurs, bien que rien ne les y obligent, les entreprises investissent également dans les technologies d’accessibilité et en font un enjeu d’attractivité et de communication en mettant en place des politiques de Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE) dont nous parlerons plus longuement dans un prochain article. Par la suite, nous aborderons les raisons qui poussent les administrations aussi bien que les entreprises à investir massivement dans ces technologies en essayant d’expliquer leurs motivations et les bénéfices qu’elles peuvent en retirer.